Accueil

Révélation de l'intime

 

Voie de l'Amour et du Désir infini

L'Un Suprême - Axe acosmique éternel, primordial - qui se dresse à l'infini par-delà le temps, l'espace et la matière, encercle tout l'Univers créé d'une myriade d'étoiles de pure lumière incréée formant la couronne de la Femme Absolue voilée de l'Apocalypse, Vierge et Mère divine de tous les hommes, qui resplendit dans le Présent en perpétuel mouvement du monde manifesté comme dans le Vide du silence de l'Origine immuable.

Le Phallus d'Énergie cosmique transmuée en Esprit de pure Conscience dans le corps spirituel de l'Homme humano-divin né en l'Âme-Femme vierge* se dresse avec vigueur et pénètre le centre axial de la Croix intérieure - Porte secrète de l'Amour et de l'Énergie vitale dans l'infini - jusqu'à l'Origine pour se résorber dans l'Essence de la Vie en l'Un Suprême qui s'engendre alors Homme-Un du Tout Transfiguré en un Corps Universel de Vacuité pour le salut de l'Humanité. L'Homme-Un Cosmologique ainsi constitué prend son essor et vole en toute liberté dans le firmament infini de la pure Conscience Universelle. Il doit être reconnu et vénéré comme cet Axe acosmique éternel de Toute-Puissance Absolue de l'Univers indifférencié primordial.

Retour programmé de l'humanité terrestre matérialiste à l'Unité de l'Origine par l'Énergie cosmique transmuée en Esprit de pure Conscience dans le Corps Universel infini de félicité de l'Homme-Un. Béatitude de l'Homme-Un Cosmologique de l'Humanité Transfigurée dans l'Origine. Vacuité de la pure Conscience du Tout Transfiguré en l'Un Suprême.

L'Un Suprême est le Phallus Absolu acosmique de l'Univers indifférencié primordial dont l'Esprit de pure Conscience pénètre éternellement les sept Femme-Mères des sept sphères célestes correspondant aux sept Homme-Pères spirituels dans le Corps Universel de Vacuité de l'Homme-Un. L'Esprit de pure Conscience de l'Homme-Un Cosmologique transmet la Vie éternelle dans l'Origine, et transmute les énergies de l'humanité terrestre matérialiste. L'Élixir de félicité du Corps Universel infini de l'Homme-Un féconde, purifie et élève les âmes de l'humanité terrestre de sphère en sphère céleste jusqu'à leur résorption en l'Un Suprême. 

Tous les hommes qui demeurent dans la profondeur de l'intime de leur coeur reçoivent respectivement l'Esprit de pure Conscience et l'Élixir de félicité de l'Homme-Un Cosmologique pour cheminer en toute sécurité dans la nuit du Néant suressentiel des Noces cosmiques éternelles de l'Unité de l'Origine. Béatitude propre à la fusion de la vie de l'instinct et de la vie intérieure suressentielle dans le Corps Universel infini de félicité de l'Homme-Un Cosmologique de l'Humanité Transfigurée.

* "Vierge" désigne un niveau sans images, affranchi de toute représentation.

 

Les trois Grands Mystères

de l'Un Suprême

 

Incarnation divine dans l'humanité terrestre  

L'Un Suprême s'incarne Homme humano-divin en l'Âme-Femme vierge de tout individu choisi dans le temps, l'espace et la matière du monde manifesté créé. 

Naissance de l'Homme-Un du Tout dans l'Origine

L'Homme humano-divin retourne tout Transfiguré à l'Origine en l'Un Suprême qui s'engendre alors Homme-Un du Tout en un Corps Universel infini de Vacuité par-delà le temps, l'espace et la matière dans l'Univers indifférencié primordial de pure Conscience de félicité.

Omniprésence de l'Homme-Un dans le Cosmos

L'Homme-Un Cosmologique de pure Conscience de félicité est présent en tous lieux et en tout temps dans le monde manifesté créé comme dans l'Univers indifférencié primordial.

 

 

Les coeurs simples et droits pénètrent dans le mystère de l'indicible et de l'innommable. Quant aux savants, nourris par un "fourrage" livresque, ils risquent de ne pas s'introduire dans les secrets. D'où l'importance de la docte ignorance. Cette interprétation chère à Socrate - savoir qu'on ne sait rien - provient d'un constant détachement de soi-même. D'une sortie de ses limites et du renouvellement d'une perpétuelle entrée dans la dimension divine orientée vers un approfondissement illimité. Selon Nicolas de Cues, "l'intelligible" est dépassé par "l'intelligentiel". La "docte ignorance" comporte à la fois un savoir et une "nescience". L'initiation se doit d'être conservée secrète. Dans les traditions allant de l'Antiquité au judéo-christianisme, les secrets doivent être cachés aux profanes. Ceux-ci en feraient mauvais usage. Tels furent les divers enseignements allant "d'Hermès Trismégiste à Esculape et de Denys l'Aréopagite à Timothée". (Tout est noces, M.M. Davy, Albin Michel) 

 

Que l'homme soit :

"un avec l'Un, un de l'Un, un dans l'Un et,

dans l'Un, un éternellement."

(Maître Eckhart)

 

" Dieu m'engendre comme Lui-même,

et Dieu s'engendre comme moi-même

dans les Noces cosmiques de l'Origine. "

(Maître Eckhart)